YIDJENE - Qui à pris

Img 20170111 wa0014L’envi de faire la musique est née en écoutant d’autres artistes. Tout a commencé par des interprétations lors des nuits culturelles de Lycées et collèges de Réo : MC Solaar pour Delfack et Almighty et Neth Soul pour Yikonjah. Pour les besoins d’études les deux amis se séparèrent et n’avaient que les congés et vacances pour se retrouver. C’est là que chacun racontant son aventure musicale, évolution en solo d’une part et membre de groupe d’autre part, l’idée est venue de former un groupe et travailler ensemble et pouvoir nourrir musicalement le Burkina Faso comme le faisaient au temps, Yeleen, Faso Kombat, la Censure et bien d’autres artistes.

La composition personnelle commença donc. La formation a plusieurs fois changé d’appellation : Epsilon Zéro, Fratrie Divine, pour finir, Yidjène en 2006, année de la première tentative d’enregistrement en studio. Yidjène en langue locale lyélé veut dire la force de Dieu car pour eux les capacités extraordinaires dont Dieu les a dotées, témoignent de sa puissance et de sa force. Yidjène a donc existé depuis 2006, un rêve latent, « Critérium Premium », Vérité première, un album de dix titres qui finalement a pris l’allure de la réalisation depuis 2015. Les thèmes abordés sont entres autres : Airs spirituels par critérium premium, Faso boulna et juste avant ma naissance pour glorifier Dieu le Père, Prière pour la nation et invite à marquer des pas feutrés de bien. la femme à travers les titres Femme, Elle mérite mieux et Ewoula néssarka pour lui rappeler et rappeler au monde combien elle est importante pour la cellule familiale donc doit se respecter, être respectée et avoir la chance d’être économiquement autonome.

Yidjène interpelle la jeunesse à plus de citoyenneté en ne restant pas bras croisés pour attendre que tout tombe de l’Etat mais de tâter le chemin de l’auto emploi car elle a en elle cette capacité de créer des entreprises et d’être des employeurs. (Titre Bana) Infidélité, dépravation des mœurs (Sakoéssé et Loun lyehr), conditions précaires d’études, fuites des cerveaux et des capitaux des pays africains (Qui a pris ?), sont autant de maux depeint dans cet album.

Le groupe chante en français et en langue Lélé et est passionné du live. Du binon au rap allant à la variété musicale, le groupe Yidjène allie parfaitement instruments et chants traditionnels du pays lyolo et rythmes musicaux du moment pour ainsi dire que nous sommes culturellement riches et le mieux à faire c’est de préserver ce patrimoine qui nous permet de nous identifier dans ce monde. Identité des membres du groupe Yidjène Yikonjah Civilité : BAPINA Bepio, né le 28 mai 1982, à Guigui dans la province du Sanguié Niveau d’étude : Licence en géographie Occupation actuelle : Pilotage, Suivi et évaluation des projets et programmes, Présentateurs de spectacle, Animateur radio, comédien. Delfack Civilité : BAZIE Pascal, né le 10 décembre 1982, à Kyon dans la province du Sanguié Niveau d’étude : Terminale Occupation actuelle : Suivi des activités de programmes, Animateur radio, montage vidéo.



Télécharger

Téléchargé  Fois
Janvier 2017

showbiz ambiance nouveauté 2016 abidjan bobodioulasso diaspora culture artiste traditionnelle musique variété burkinabè ouagadougou burkina faso Qui A Pris Yidjene