chanteur

  • MYSTERE SAID - Wendè

    mystèresaidKIEMTORE Saïdou alias Mystère Saïd commence la musique en 1998 à Abidjan et évolue au sein de divers groupes musicaux où il aura l'occasion de se former au djembé et à plusieurs disciplines telles que le chant, la guitare et le piano.

    En 2004, sur le sol burkinabè il continue de s'adonner à sa passion pour la musique grâce aux orchestres qu'il intègrera et dès 2012 rapidement il commence à remporter des prix : 1er prix de la SNC, 1er prix des DOREMI (compétition des universités privés et publiques du Burkina Faso), 1er prix des jeux universitaires, 2ème place à Faso Académie, et en 2013, finaliste des grands prix de la musique avec l’orchestre de l’université.

    Lire la suite

  • Album 2012 - GREG - Lafi La Boum Faan

    greg-finale.jpgSans aucun doute la révélation de l'année 2012, GREG, est un jeune artiste musicien chanteur burkinabè aussi bien à l'aise à la guitare qu'au chant. D'ailleurs en écoutant son album vous vous laisserez facilement emporter par sa mélodieuse voix sur des textes en français, mooré, et même anglais. 

    Lire la suite

  • Album 2012 - BANINO - Je vais en guerre

    banino.jpgCapté et charmé par la musique et le Rap en particulier, BANINO "LE P'TIT BWABA",  enregistre en 2006 sa première composition personnelle au studio "AVIP . Selon lui, le rap est son unique arme et les mots, ses munitions.
    "Je vais en guerre" pour l'équilibre du monde afin que tout être se sente chez soi , en paix avec soi-même et avec les autres .

     

    Lire la suite

  • L’artiste musicien burkinabè Leekma sort son deuxième album

    leekma-11.jpgL’artiste musicien burkinabè Leekma de son nom à l’état civil, Sano Malick, vient de mettre sur le marché, un opus de 8 titres intitulé « Leekma », du nom de l’auteur.

    Lire la suite

  • L’artiste musicien burkinabè Leekma sort son deuxième album

    leekma-11.jpgL’artiste musicien burkinabè Leekma de son nom à l’état civil, Sano Malick, vient de mettre sur le marché, un opus de 8 titres intitulé « Leekma », du nom de l’auteur.

    Lire la suite

  • Amadou Balaké: «J’arrête la musique l’année prochaine…, après le pèlerinage à la Mecque»

    Tous les week-ends, Amadou Balaké est sur scène à Gounghin, quartier populaire de Ouagadougou. Sa voix inoxydable a encore les qualités d’une star montante. A bientôt 70 ans et amputé d’une jambe, il n’a rien perdu de sa capacité à tenir le public en haleine. Rencontré le mercredi 4 décembre 2013, aux environs de 20 heures, il parle de sa vie, des difficultés actuelles du groupe Africando, de la musique burkinabè en panne d’inspiration et du 11 Décembre auquel il n’est pas convié.

    Lire la suite