Statut de l’artiste burkinabè: les textes expliqués au cours d’une conférence

SncEn marge de la SNC, la direction des arts de la scène et le Comité national de lutte contre la piraterie des œuvres littéraires et artistiques (CNLPOLA) ont organisé, jeudi 31 mars 2016 à la Chambre de commerce et d’industrie de Bobo-Dioulasso, une conférence. C’était au profit des acteurs du monde artistique pour les instruire sur leur statut et leurs droits, en conformité avec la loi.

« Le statut de l’artiste et les textes règlementaires des arts de la scène », c’est sur ce thème que les communications ont été menées par Idrissa Zorom, gestionnaire culturel, Angéline Nikiéma, directrice régionale Ouest du BBDA et Chantal Porgo, juriste de formation. Le but de cette conférence, selon Evariste Kaboré, chef du service du théâtre et des arts apparentés à la direction des arts de la scène, est de porter à la connaissance de tous les artistes, les textes qui ont été mis en place pour le bon fonctionnement de l’administration culturelle. Idrissa Zorom a exposé sur le statut de l’artiste et l’organisation du spectacle vivant au Burkina Faso. 

L’adoption d’un statut juridique de l’artiste professionnel améliore ses conditions de travail et lui confère un statut social et fiscal, a-t-il dit. Quant au deuxième volet, l’organisation de spectacle, toute personne qui souhaite organiser des spectacles doit désormais posséder des licences valables pour 5 ans. Angéline Nikiéma et Chantal Porgo, ont elles, entretenu les participants sur les modalités d’adhésion des artistes au Bureau burkinabé du droit d’auteur (BBDA), le droit d’auteur et les droits voisins. 

La connaissance de ces textes permettra aux artistes d’être beaucoup plus professionnels, et de pouvoir vivre de leur métier sans se laisser piller par les faussaires et les exploitants non règlementaires. Cela facilitera également les actions du CNLPOLA dans la lutte contre la piraterie. Le ministre en charge de la culture, Tahirou Barry a effectué un bref passage à la conférence pour les encourager, et réitérer la disponibilité de son ministère à soutenir les artistes dans la compréhension et l’application effective des textes les concernant.

Ini Heredia Inès HIEN

débat conférence artistes statut métier passion bobo dioulasso burkina faso burkinabè culture national semaine snc