Miss CEDEAO 2012

Sauf changement de dernière minute, 14 Miss nationales sur 15 issues de l’espace CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) effectueront le déplacement d’Abidjan le 1er décembre 2012, au Palais des Congrès de l’Hôtel Ivoire, pour interpeller les populations africaines sur les dégâts et les dangers liés aux mutilations génitales. 

D’où le thème «Sensibilisation contre les mutilations génitales de la jeune fille en Afrique de l’Ouest». Cette information a été communiquée par le Comité Miss CEDEAO, le vendredi 19 octobre 2012, à l’hôtel Pullman d’Abidjan, lors d’une conférence de presse. Selon Victor Yapobi Jean-Michel, président du Comité Miss CEDEAO, par ailleurs président du COMICI (Comité Miss Côte d’Ivoire), douze (12) Miss nationales ont déjà confirmé leur participation à la 16è édition du concours Miss CEDEAO (Miss ECOWAS), qui se déroulera sur les bords de la Lagune Ebrié, sous le parrainage du Premier ministre Ahoussou Kouadio Jeannot et le ministère de l’Intégration africaine.

Des innovations ont été apportées au concours Miss CEDEAO. «L’innovation de taille cette année est l’évolution du format du concours. Deux dates : la conférence à thème le jeudi 29 novembre 2012 au Golf Hôtel et la soirée du concours le samedi 1er décembre 2012, au Palais des congrès de l’Hôtel Ivoire.

L’édition 2012 du concours MISS CEDEAO (MISS ECOWAS) est placée sous le signe de l’excision faite aux jeunes filles…Ce fléau d’un autre âge ! De plus, nous ferons visiter certains sites de notre cher pays à nos ambassadrices de beauté afin qu’elles puissent en témoigner dans leurs pays respectifs. Vous aurez plus de détails sur ce programme ultérieurement», a révélé le président du Comité Miss CEDEAO, Victor Yapobi Jean-Michel. Poursuivant sur cette lancée, il a justifié le choix du thème du concours Miss CEDEAO (Miss ECOWAS) par la volonté dudit comité de «donner un coup de pouce à la lutte contre ce fléau qui touche l’intégrité physique de la jeune fille». Est annoncé à Abidjan, l’un des plus grands experts en chirurgie réparatrice féminine, le Dr. Pierre Foldès (60 ans), chirurgien qui a inventé la première méthode chirurgicale pour réparer les dommages liés à l’excision. Miss CEDEAO (MISS ECOWAS), confie Victor Yapobi, vise à récompenser la lauréate du prix spécial Félix Houphouët-Boigny pour l’intégration sous-régionale. Le trio élue ambassadrices de la beauté africaine – bénéficiera d’une somme de dix mille (10.000) dollars USA, soit environ cinq millions (5.000.000) de francs CFA.

L'Intelligent Abidjan

beauté élection cedeao miss femme élégance afrique ouest burkina faso ouagadougou côte d'ivoire guinée sénégal bénin togo mali niger nigeria ghana