Kundé d’or 2015: Bob Sana sacré vainqueur à la surprise générale

Bob sana aib kundedor2015Le Reggae man burkinabè Bob Sana a remporté vendredi soir à Ouagadougou contre tout attente, le Kundé d’or du meilleur artiste musicien burkinabè de l’année devant ses concurrents Dez Altino et Dicko Fils.

Nul ne pouvait prévoir la victoire de Bob Sana, pas même l’artiste lui-même, tant les votes du public plaidaient en sa défaveur: 64,24% pour Dez Altino, 18,72% pour Dicko Fils et 17,04% pour Bob Sana.


«Les mots me manquent car ça m’a surpris, mais ça ne m’étonne pas», s’est exprimé le vainqueur du Kundé d’or 2015, Bob Sana, après la proclamation des résultats par le ministre burkinabè de la culture, Jean-Claude Dioma.


Ce n’est pas le public qui désigne le gagnant de la compétition, mais un jury composé d’experts burkinabè en musique. Le vote des fans a alors récompensé Dez Altino, musicien de l’année avec le trophée du public.


Toujours dans les prix principaux, c’est Habibou Sawadogo qui a remporté le kundé du meilleur artiste traditionnel. Toussy quant à elle, s’est emparé du prix du meilleur artiste de musique religieuse.


Le kundé de la meilleure chanson moderne d’inspiration traditionnelle est revenu à Dicko Fils avec son album «Denké-Denké» pendant que le trophée de l’artiste le plus joué en discothèque est allé à Floby, qui raffle du même coup le trophée du meilleur clip vidéo.


Le kundé de la révélation de l’année est attribué à Sofiano et celui du meilleur featuring burkinabè au duo ATT et Sissao dans «Awa». Le kundé du meilleur artiste féminin est revenu à Mariah Bissongo.


Plusieurs prix spéciaux ont été distribués aux meilleurs artistes africains à ce gala. Le Nigérian Weesy a remporté le prix du meilleur artiste étranger vivant au Burkina Faso. Sa compatriote Yemi Aladé a été distinguée du kundé du meilleur artiste de l’Afrique de l’ouest.


La Camerounaise Mani Bella remporte le kundé du meilleur artiste de l’Afrique centrale pendant que le prix du meilleur artiste de l’Afrique de l’Est est décerné à l’Ougandais Eddy Kenzo. Le kundé du meilleur featuring de l’intégration africaine est revenu au duo ivoiro-bukinabè, Soum Bill et De Batoro avec leur morceau «Vivre ensemble».


La malienne Oumou Sangaré et le Burkinabè Abdoulaye Cissé ont été distingués chacun d’un trophée d’honneur. Plusieurs autres trophées d’hommage ont été décernés à titre posthume aux artistes burkinabè décédés tout dernièrement.