Karaoké chinois : le vainqueur est Franck Milla de l'Université Ouaga II

Dans le cadre de la promotion de la langue chinoise (Taïwan) au Burkina Faso, il a été initié par l'ambassade de Chine-Taiwan, un concours de karaoké en chinois dénommé « magique K Ouaga ». La finale a eu lieu le samedi 9 juin 2012 au palais des jeunes Jean pierre Guingané. Sur les cinq finalistes, c'est la prestation de Franck Milla qui a le plus convaincu le jury. Il a été sacré lauréat de la première édition.

magiquekouaga.jpg« Magique K Ouaga » est une compétition de chant en langue chinoise. Le concours a été ouvert aux élèves et étudiants ainsi qu'aux apprenants du centre de langue taïwanais.

Le karaoké selon les apprenants du Taïwanais, est une pratique musicale populaire à Taïwan. A travers cette pratique musicale, la république de Chine Taïwan partage ses richesses culturelles avec le Burkina Faso. « Magique K Ouaga » est pour ce faire un tremplin d'expression musicale, artistique et d'épanouissement pour les apprenants de langue chinoise. C'est à juste titre que le palais des jeunes Jean Pierre Guingané a refusé du monde lors de la finale du Karaoké. Voir des burkinabè chanter en chinois, il faut vivre l'évènement pour croire.

Pour la présente édition, le concours a enregistré au total 71 candidats et s'est déroulé en quatre étapes. Lors des présélections, les candidats ont interprété une chanson d'un artiste burkinabè ou africain. Les quarts de finales ont mis en compétition les 20 premiers qui ont interprété des chants en mandarin. Les dix candidats retenus pour la demi finale ont bénéficié d'un encadrement en techniques de chant et ont exécuté des chansons en taïwanais.

Magique Karaoké chinois - Franck Milla et son trophéeLa finale a été remportée par Franck Milla en licence de sciences économique et de gestion de l'université OuagaII. Il empoche ainsi le million de francs CFA, une moto d'une valeur de 900 000 F CFA, trois sessions au centre de langue taïwanais, du matériel didactique en chinois, une attestation de participation.

Pour une première édition ce fut coup de maitre au regard de la mobilisation et du talent des finalistes. Le jury présidé par Jean Yves Bayala n'a pas manqué de faire une mention spéciale aux candidats qui ont articulé le chinois comme de petits chinois.
Ab Bayili - lefaso.net

karaoké chinois chine burkina taiwan musique originale burkinabè concours ouagadougou jeunesse