Incendie à la radio HORIZON FM et à TV Z

Dans la nuit du samedi 17 mars 2012 aux environs de 21 h, la radio Horizon FM et la télévision TVZ ont été incendiées suite à un cours circuit.

C’est ainsi que le lendemain, nous nous sommes rendus sur les lieux pour constater de visu les faits. A notre arrivée, le ménage avait commencé à être fait et nous nous sommes entretenus avec le Président directeur également (PDG) fondateur de ces organes, Moustapha L. Thiombiano, pour en savoir plus sur cet évènement malheureux. Ses propos ont été recueillis et en voici la substance.

 « C’est un malheur dans la famille des médias. C’est un court-circuit qui a créé ce malaise au sein de la radio Horizon FM et la télévision TV Z. C’est un court-circuit et il n’y a pas de polémique la dessus. Justement, quand la présidente du Conseil supérieur de la communication, Béatrice Damiba, m’a appelé ce matin, elle m’a demandé si c’était une atteinte à la liberté d’expression et j’ai répondu par la négative. Tout a commencé le samedi 17 mars 2012 aux alentours de 21 h quand j’étais chez le voisin et on m’a interpellé sur une fumée qui se dégageait du studio de la télévision. Sur le champ, j’ai dit au gardien de sauter le courant et on a appelé les sapeurs-pompiers qui sont venus éteindre le feu. Ce matin, c’est le nettoyage et on s’attelle dans les investigations pour en savoir plus sur les raisons qui ont déclenché un tel incendie et quel appareil peut être récupéré avec l’avis des techniciens. Ce qui est sûr, c’est que l’émetteur télé de 1 000 watts d’une valeur de 22 millions de F CFA est irrécupérable. A l’heure où je vous parle, nous croisons les doigts pour que les dégâts se limitent à ce seul émetteur de la télévision. Il n y a pas eu du tout de sabotage, c’est plutôt l’électricité qui nous a sabotés ».

Le Pays

incendie ouagadougou burkina faso horizon fm tvz télévision radio drame