FIRHO 2013 - «Blaise Compaoré» et «ADO» font sensation

Le Festival international du rire et de l'humour de Ouagadougou (FIRHO) a ouvert ses portes pour la 6e fois le 4 avril 2013 à Ouagadougou.

Le spectacle inaugural du festival a été dominé par les prestations en single puis en duo des humoristes ivoirien Adamo Mala et burkinabè Gérard Ouédraogo, qui ont interprété respectivement les personnages des présidents ivoirien et burkinabè. Le public ayant effectué le déplacement en a en tout cas eu pour son ... rire, et la présente édition du FIRHO qui éteint ses lampions le 6 avril promet de tenir son pari.

Le rideau de la scène introductive de la 6e édition du Festival international du rire et de l'humour de Ouagadougou (FIRHO) ont été levés par les prestations de deux humoristes ivoiriens qui feront sûrement tâche d'huile sur le festival.

Le cérémonial officiel d'ouverture du festival qui s'est tenu le 4 avril 2013 au jardin de la musique Remdogo à Ouagadougou a fait place à des interventions scéniques dont celles des acteurs ivoiriens Adamo Mala et burkinabè Gérard Ouédraogo. Comme le veut la règle non écrite de la courtoisie hospitalière, ce fut à l'invité ivoirien qu'est revenu l'insigne honneur d'ouvrir la série de prestations du FIRHO 2013.

Ce dernier a ainsi brassé dans un style ivoiro-burkinabè des faits de société de la Côte d'Ivoire et du Burkina Faso, deux pays qu'il a assimilés à une seule maison dont l'un constitue la chambre et l'autre le salon. Quant à son binôme burkinabè, il a entamé son numéro par une séquence musicale, avant de promettre, à la place du locataire du palais de Kosyam, d'envoyer des SMS à ceux qui le désirent pour leur préciser sa position sur la présidentielle de 2015.

Gérard Ouédraogo a ensuite enchaîné en comparant l'infidélité à une religion. A en croire Son Excellence qui s'est autoproclamé ambassadeur de la cause des femmes cocues, l'homme trompe sa femme avant de réfléchir à la stratégie à mettre en place pour se tirer d'affaire, tandis que la femme planifie son forfait de telle sorte qu'il est presqu'impossible de la prendre la main dans le sac. Les deux humoristes vedettes de la nuit inaugurale du festival de rire se sont également mis dans la peau des chefs d'Etat de leurs pays respectifs.

C'est ainsi que « Blaise Compaoré » et « Alassane Dramane Ouattara » ont fait sensation à travers un duo qui a permis de « révéler » certaines conversations intimes imaginaires des deux présidents. L'on aura ainsi découvert, si l'on en croit les deux artistes, que les Etalons du Burkina doivent leur titre de vice-champion d'Afrique à un conseil d'ADO à son homologue burkinabè, consistant à faire manger du mouton au onze national de foot. Quant à la défaite des Eléphants, elle serait due à la substitution de l'attiéké au foutou pourtant proposé par le « Blaiso ».

Le FIRHO dont Augusta Palenfo est la promotrice se tient jusqu'au 6 avril, sous le thème de « l'utilité de l'humour pour le maintien de la paix entre nos peuples », et s'étend cette année à Koudougou et Bobo Dioulasso. Les humoristes de 8 pays africains y participent.

Fasozine

burkinabè burkina faso ouagadougou festival international 2013 firho humour rire comédie sketch comique