Faso Academy 2013, quel bilan moral ?

Faso Academy 2013, l'émission de télé réalité de la Télévision Nationale du Burkina, l'une des émissions les plus prisées de la chaîne du Plaisir partagé a tiré ses rideaux le 8 novembre 2013. Initialement créée en version radio, cette émission s'est progressivement mutée en version télévision par la volonté de ses initiateurs mais aussi, par un public de plus en plus accroc du contenu. Aujourd'hui, Faso Academy a grandi en terme d'audience, en terme de passion. A la limite, l'émission est même une source de convoitise et très éprouvante pour les organisateurs  et la présentatrice en particulier. 

"Faso-Academy 2013 était vraiment très éprouvant cette année contrairement aux autres années. Il y avait les difficultés financières, mes problèmes de santé, les ragots, les injures que j'écopais par ci, par là et les attaques verbales lancées contre les membres du Jury." L'émission 2013, nous le savons a été très houleuse et a donné à chacun (téléspectateurs comme organisateurs) de tirer de nombreux enseignements. Au niveau des organisateurs victimes d'attaques verbales de la part de téléspectateurs passionnés de l'émission, ils ont  gardé comme une boule de gomme à la gorge qu'ils ruminent sans cesse en souhaitant que l'occasion leur soit donnée pour la cracher. 
En attendant ce beau jour, la belle  Maguy Leslie OKA alias OPRAH, la génitrice et présentatrice de l'émission, fait le bilan moral de  cette édition 2013 qui fut la plus médiatisée de toutes les éditions jusque-là diffusées :

Ursula Maguy Leslie Oka (UMLO)Vous savez, je ne m'approprie pas  FasoAcademy. Je l’ai créé en radio et je l’ai envoyé en version télé. Ça, je le dis haut et fort ! Maintenant,  s’il  y a des gens qui veulent  le prendre, qu'ils  le fassent; ce n'est plus mon problème !
Aujourd'hui on veut me lapider, me taper, me parler mal; on  m'insulte par ci par là; certains  parlent même de ma  relève à Faso Academy. Il faut que ces gens sachent que j'ai d’autres atouts dans ma manche. ùmmgttIl y a toujours des gens qui ne font rien, qui ne créent rien,  qui n’apportent rien au développement culturel du Faso et qui sont toujours en train d'envier ceux qui osent et qui créent.
Pourtant je suis quelqu'un  de cœur. La manière dont ilsme critiquent, c'est comme si je ne veux pas permettre à quelqu'un d’autre d'animer Faso Academy. Mais je suis désolée et je crois que tous ceux qui pensent de la sorte, font fausse route  parce que c'est moi qui ai  permis à Nickson de faire la télé; c'est déjà une ouverture. Aujourd'hui,  je suis surprise qu'il y ait même des gens à la télé  qui veulent se donner la paternité de Faso Academy. Mais ce n'est pas grave, s'ils n’ont pas honte, qu’ils le prennent. 

Quelle a été la particularité de l'émission Faso Academy qui vient de passer? 
Pour ce qui est de Faso Academy, ce que les gens ignorent, c'est que je ne suis pas que présentatrice. Je fais aussi la conception sur papier de tout ce que l'on appelle  conducteurs d'idées qui doivent passer à l’émission. Je prépare l'émission sur papier et j'étudie la présentation avec le Directeur artistique Alfred OUEDRAOGO. Pour la finale par exemple,  j’ai mis 4 à 5 jours pour la préparation.
La particularité de Faso Academy 2013 est à deux niveaux. D'abord à mon niveau, j'avais des problèmes de santé. C'est vrai que je n'ai pas voulu l'extérioriser, mais je ne me sentais pas du tout. En fait, c'est de retour de mes soins à Paris que  j'ai présenté  l’émission. Mais j'avoue que c'était très éprouvant physiquement malgré les anti-inflammatoires que je prenais régulièrement. Les téléspectateurs ont dû s'en apercevoir. En dehors des pas de danse que j'ai esquissés avec  Awa BOUSSIM, je  n'ai pas  beaucoup dansé à la  finale comme j'avais coutume de le faire. 
Ensuite, Faso Académy 2013 était une édition qu’il fallait à tout prix sauver. Il y a des gens qui étaient proches de moi et du système qui pensaient que l'émission n'allait pas passer. Même au sein de la RTB, il y a des gens qui se disaient que je n'ai rien à voir avec l'émission.  Mais ces gens-là,  je les mets au défi ! Où étaient-ils quand l'idée est née? Où étaient-ils quand j'ai commencé en radio? J'ai apporté l'idée à la Télévision et je l'ai matérialisée. Faso-Académy est passée à la radio grâce à l'ancien Directeur Yacouba TRAORE qui a passé le service à l'actuel Directeur qui est, Dieu merci, très prenant également à Faso-Académy. Je les mets donc au défi et je les invite à rénover pour que les émissions créées ne disparaissent pas tout comme elles sont venues.

Faso-Académy 2013 était vraiment très éprouvant cette année contrairement aux autres années. Il y avait comme je le disais tantôt, mes problèmes de santé, les difficultés financières, les ragots, les injures à mon endroit et aux membres du Jury. Je trouve irréaliste quand on nous reproche par exemple de n'avoir pas séparé les membres du Jury. C'est complètement  irréaliste dans le contexte actuel de la RTB ! Notre télévision n'a pas assez de caméras pour  suivre chaque membre du jury à divers endroits. Nous ne sommes pas TF1. Nous nous débrouillons tout simplement avec nos moyens de bord.
Il y a eu également ce problème de calendrier lié à la finale de Faso Academy qui se tient au mois de Novembre.Il y a des vérités qui n'ont pas été dites et je préfère ne pas m'attarder sur ça parce qu'on n'a jamais dit que Faso Academy était une émission de vacances; elle n'est pas non plus une émission conçue spécialement pour les élèves. Enfin, Faso Academy a une marge de temps pour la finale qui doit se tenir de Juin à Novembre. Mais il est très rare qu'on finisse en novembre.

Cette fois, la finale était prévue pour  le 25 octobre. Mais qu'est-ce qui s'est passé?
Au mois de septembre, on n'a pas pu enregistrer les quarts de finale à temps à cause de certains événements. Nous avons passé  trois week-ends de suite au mois de septembre sans pouvoir  enregistrer une seule émission. J'ai même proposé à la RTB de me permettre de prendre un opérateur privé pour faire les enregistrements. Le chef de production a refusé; il a dit que ce n'était pas possible. Que voulez-vous que je fasse quand on me répond de cette manière ? Je ne peux quand même pas survoler la hiérarchie pour vérifier les faits. Quand on nous dit que "ce n'est pas possible", je sais que ce n'est pas tout le monde à la télé qui le dit. Je suis même sûre et certaine que le Directeur ou  le DG de la télé n'étaient pas au courant de notre problème parce qu'on ne leur a pas rapporté la bonne version. Des chefs de service ont décidé de prendre la responsabilité sur eux et de dire à Maguy que "ce n'est pas possible".  Alors quand on te bloque comme ça, il est difficile d'en parler plus haut; c'est-à-dire, en parler  au Directeur ou au DG. C'est ça la vérité! Je n'insulte personne, Je suis en train de donner la bonne compréhension au public. 
Ensuite,  il y a eu en septembre la disparition du Colonel  Seye ZERBO, notre ancien président. Une journée de deuil  avait été décrétée. Nous n'avons pas  pu enregistrer parce qu'il s'agissait d'une douleur nationale et  l'heure était à la compassion. Enfin, il y a eu des évènements politiques à Bobo-Dioulasso. Faute de matériels techniques, nous avons été obligés d'attendre.
Avec tous ces évènements, les quarts de finale ainsi que les demi-finales ne pouvaient que passer en Octobre.  Or,  il faut laisser dix jours entre les quarts et les demi-finales pour que les enfants apprennent le live du piano. Alors,  je suis désolée  parce qu'au mois de Septembre, l'actualité était tellement forte au Burkina Faso, qu'on ne pouvait pas enregistrer Faso Academy. L'édition est finie, si j'en parle ce n'est pas pour insulter quelqu'un mais je suis entrain de me protéger par rapport au public qui ne comprend pas pourquoi la finale a eu lieu le 08 novembre.

Cette année, il semble qu'il y a eu des improvisations par rapport au choix des membres du jury.
Il n'y a pas eu d'improvisation, mais il y avait une liste des membres du jury et la plupart d'entre eux sont là depuis deux ans. Papus, Smockey étaient dans le jury depuis 2006-2007, Alif Naaba est président du jury depuis 3 ans; mais les gens ont oublié vite. Les nouvellestêtes sont SMARTY, Sosthène YAMEOGO et KANZAÏ. En début d'année, avec le directeur artistique nous dressons une liste des membres du jury. Je profite pour répondre à un journal de la place qui me demandait pourquoi nous n'avons pas fait appel à Jean-Yves BAYALA. Là, il s'est trompé parce que l'intéressé  était bel et bien membre  du jury  à cette édition sauf à la finale. Amity Méria ne peut pas parce que ça prend beaucoup de son temps et c'est pourquoi elle remet toujours un prix en contrepartie. Sami RAMA et Cissé Abdoulaye qui ont déjà été membres du Jury n'ont pas participé pour raison de calendrier.

Cela est vrai. On se disait que l'émission aurait pu faire appel non seulement à des professionnels mais aussi  à des gens qui sont un peu empreints de psychologie parce que certains membres du Jury frustrent  les candidats et durant toute l'émission, le candidat frustré n'a plus confiance en lui-même.
Je vous remercie pour cette question, je ne peux pas répondre à leur place et je n'ai pas envie de les défendre non plus. C'est possible ce que vous dites;  mais les candidats sont boostés; ils sont bien préparés. Ne pensez pas qu'ils viennent comme ça au hasard. C'est ça aussi l'artiste. Je prends l'exemple de cette artiste musiciennequi a joué à BOBO DIOULASSO. Dès qu'elle a commencé à chanter, le public lui a jeté des tomates. Mais elle n'a pas pour autant désarmé; elle a continué tranquillement son concert. Tout cela fait partie de la formation. 

En tant que présentatrice, certains pensent que vous frustrez les candidats avec vos propos comme "il faut danser…danser"
Pour ce qui est du "danser, danser " pendant l'émission, c'est mon show de présentatrice. J'avais arrêté le "dansez-dansez" et des gens m'ont appelée pour se plaindre. Donc, je ne sais même plus où me mettre maintenant. D'ailleurs, j'ai  tout arrêté parce que moi-même je suis fatiguée. On ne peut pas plaire à tout le monde et je n'ai pas envie de plaire à tout le monde.

De tout ce que l'on vient de dire et de ce que vous avez entendu, quel bilan moral tirez-vous de cette dernière édition?
Je l'ai déjà dit dans la presse que Faso Academy 2013 a été l'édition la plus médiatisée. Pour faire la promotion de l'émission, j'ai fait le tour des médias du Burkina comme à l'extérieur. Cette tournée m'a permis de présenter à la presse étrangère Faso Academy. Que toute la presse nationale et les professionnels du Show BIZ burkinabé en soient remerciés pour leur implication dans la promotion de l'émission.
Si le fait de passer à la télé dérange, je voudrais demander pardon à tous ceux que j'ai pu offenser. Je ne suis qu'un pur produit, j'ai été formée comme ça. Je n'ai jamais eu un problème dans ce sens jusqu'à maintenant.  Je demande pardon aux  personnes que j'ai pu offenser sans m'en rendre compte. Mais, en même temps, j'invite tous les animateurs culturels, les jeunes qui veulent s'intéresser à ce genre de choses à bien se former, à continuer de se former, à créer et à faire des propositions. C'est très important !
Quand je dis cela, je pense déjà à mon ami MALCOM qui a eu l'idée de créer une compétition entre orchestres. Je souhaite  que cette compétition entre orchestres revienne pour le bonheur de tous ceux qui aiment le live. Alors MALCOM, si tu me lis, retourne donc à tes fourneaux.

Pour  mon projet d'émissions genre style OPRAH, j'y pense;  je le ferais bientôt et je vais encore frapper fort et je verrai bien qui  me parlera de relève. En effet, j'ai un projet de création d'une chaine de télévision;  c'est un projet qui me tient à cœur. J'ai déjà tout ficelé dans la tête, mais je ne dis pas le contenu parce qu'il y a des gens qui n'attendent que les autres pondent pour qu'ils prennent. Elle sera une chaîne d'informations générales et culturelles qui prendra en compte les grandes préoccupations de la femme, le sport, la mode et l'intégration africaine.
C'est vrai qu'il n'est pas facile de monter une chaine de télé; mais je sais qu'il y a encore dans ce pays, dans ce Burkina, des hommes intègres, de bonne volonté et qui croient aux femmes. C'est à ceux-là que je lance mon appel afin que le moment venu, ils puissent m'accompagner à asseoir ce beau projet qui m'est si cher. 

Aussi, j'accorde une oreille attentive à toute personne (femme ou homme) qui se sent interpellée par mon projet. J'ai suffisamment donné mes preuves, je sais ce que je veux et je crois en ce que je fais. Nous allons prier Dieu pour que cela puisse se réaliser. Merci beaucoup à votre journal Artistebf.

Patrick COULIDIATY - Artistebf.org - Novembre 2013

musique burkinabè burkina faso ouagadougou traditionnelle variété concours faso academy chants rtb performances interview 2013 chanson bilan conclusion Ursula Leslie Maguy Oka