Faso Academy 2011

C’est parti pour l’édition 2011 de Faso Academy. Le lancement a été fait le vendredi 12 août 2011 dans le jardin de la télévision du Burkina. Cette année, 912 candidats ont été inscrits. Parmi eux, 64 ont été retenus pour l’aventure. Les finalistes seront connus dans le mois de novembre. Les manches éliminatoires ont déjà débuté le 15 août au Centre national des arts, du spectacle et de l’audiovisuel (CENASA).

Ils sont, entre autres, des étudiants, des élèves, des enseignants, des menuisiers, des commerçants, des artisans à se lancer à l’aventure de Faso Academy 2011. Ils sont 64 au total. Pour avoir le nombre de ces académiciens, les choses n’ont pas été du tout faciles. "Nous avons enregistré 912 inscrits cette année et tous ces candidats étaient bons si bien que nous avons eu du mal à sélectionner ceux qui devaient participer aux phases finales", a déclaré la co-animatrice de la soirée, Magui Lesli Oka, le vendredi 12 août 2011 pendant le lancement. Les candidats viennent des 13 régions du Burkina selon la sélection suivante : 4 candidats par région sauf Bobo-Dioulasso et Ouagadougou dont respectivement 8 et 12 candidats ont été sélectionnés. Tous ces candidats n’ont jamais participé à une émission télé, ni chanté sauf quelques-uns qui sont des candidats malheureux des éditions précédentes de Faso Academy. Pendant les manches éliminatoires qui ont débuté le lundi 15 août, les académiciens interpréteront les chansons suivantes : "Bark Biiga" de Alif Naaba, "Nonglom" de Yoni, chanson imposée aux garçons et "Bala konon" de Sissao, chanson imposée aux filles. Pour les huitièmes de finales, les organisateurs de Faso Academy ont pensé aux artistes qui ne sont plus de ce monde. Rien que des chansons d’hommage seront interprétées par les académiciens, dont, entre autres, Betaro de Djata et une chanson du groupe Polis. Aux phases des quarts de finale et des demi-finales interviendront les duos. A deux donc, les académiciens interpréteront les chansons suivantes pendant les quarts de finale : "Rouki" de Ousménez, "J’oublierai ton nom" de Johnny Hallyday, "Foli" de Hamed Smani et Adama de Raissa Compaoré, ancienne académicienne . L’une des innovations majeures de cette année est l’interprétation par les candidats d’une chanson au choix qui sera jouée en live pendant la finale avec l’orchestre de Bil Aka Kora. L’expression vocale, la maîtrise du texte, la présence scénique, la synchronisation entre la voie et le rythme, voilà, entre autres, les critères qui seront utilisés pour évaluer les académiciens. Une évaluation qui se fera par un jury spécialisé pendant les manches éliminatoires et une contribution du public à hauteur de 70% pendant la finale. Au cours du lancement, les académiciens ont reçu le soutien de leurs aînés et des artistes comme Leekman, Sissao et Floby. Ils ont encouragé les académiciens dans leur aventure et leur ont témoigné leur disponibilité à travailler avec eux. L’artiste Floby a promis de faire des featuring avec certains d’entre eux. Cette année, Faso Academy a retrouvé son animateur vedette, Nixon. Après une année d’absence, il revient en 2011 avec plus d’histoires drôles pour le public. Il explique dans les lignes suivantes les raisons de son absence à l’édition précédente "Je suis très satisfait de retrouver Faso Academy cette année. L’année passée, je n’ai pas pu participer parce que je faisais partie de l’équipe de la caravane de l’intégration. Donc, je suis revenu au moment où Faso Academy avait déjà démarré. Et on m’a dit tout simplement que je ne pouvais pas prendre le train qui est déjà sur les rails. Donc, j’ai préféré attendre l’édition de 2011 par l’entremise de mes responsables pour prendre le train et voyager avec les académiciens. Pour les éditions prochaines, si je suis toujours agent de la RTB, je serai toujours avec Faso Academy."

Yannick SANKARA

Le Pays