Dédicace de Dez Altino, « Maam ne foo » et des chansons tirées de son propre cru

Au jardin de l’aéroport, ce vendredi 18 mai, Dez Altino, artiste musicien burkinabè, a présenté au public de journalistes et d’amis invités sa toute nouvelle œuvre discographique. Des sonorités qui feront du chemin.

C’est un album de dix titres qui compose cet opus intitulé Maam ne foo. Chaloupant sur des rythmes liwaga, reggae, rumba, salsa, coupé-décalé, warba, Dez Altino a voulu faire de cette œuvre musicale un acte de confirmation de son talent de chanteur. L’artiste n’a pas cherché à insuffler une rupture d’avec ses précédentes créations musicales. C’est donc dans un élan de continuité que le public aura à écouter et à danser sur des chansons qui en appellent à la parenté à plaisanterie, aux relations humaines, à la vie de couple, etc.
dez altino
Le parterre d’invités qui a écouté les extraits de ces chansons a manifesté son désir de savoir les motifs de l’autoproduction de cette œuvre musicale. L’artiste a donc souligné le fait que l’ensemble de ses œuvres a toujours été une autoproduction. Le soin est ensuite laissé à la structure Merveilles Productions de Papus Zongo de s’occuper de l’édition et de la promotion.

Pour en arriver à une vulgarisation efficiente de cette œuvre, l’artiste entreprendra, très bientôt,  une série de concert à l’intérieur du pays. Selon le manager, il n’y a qu’ainsi que nos artistes pourront s’ouvrir à l’international.
                                                                                                                                       
Rialé - B24