Dédicace de Bilson : Six ans après « Djacoumani », voilà « Soyons sérieux »

L’artiste Ouédraogo Somketa Adama Adolphe alias Bilson vient de signer son retour sur la scène musicale nationale. Six ans après la sortie de son premier album, le créateur du concept « djacoumani » revient avec un nouveau chef d’œuvre de huit titres baptisés  « soyons sérieux ».  L’œuvre a été dédicacé le 23 octobre dernier.

bilson-0.jpgHuit titres, c’est  le contenu  de la dernière sortie discographique  de l’artiste Bilson. Le créateur  du  concept «  djacoumani » est resté toujours dans  la  dynamique  de son premier album. Il chante toujours la femme,  mais  aussi  les  vicissitudes de la vie.  Bilson  a confirmé qu’il est resté dans  la même tendance  en proposant à ces fans  des musiques  dansantes.

L’artiste a donc profité de  cette cérémonie de dédicace  pour donner  plusieurs  explications  à ces titres. Selon  ce dernier,  des  artistes  comme le groupe Playerz  lui  ont apporté leur  concours  à la réalisation de  cet album notamment  au niveau  du titre «  la facture ». Un titre   pour sensibiliser  les  buveurs  à payer  leur  facture lorsqu’ils consomment dans les  bars et les maquis. Il mettra aussi les femmes en garde surtout celles qu’il a baptisé « les go moustiques ». Celles qui selon lui adoptent un comportement de moustique c'est-à-dire éternellement insatisfaites.

Bilson  reconnaîtra  malgré  lui  que  «  le médicament de la  femme, c’est la femme ». C’est pourquoi  comme le titre de l’album il dit «  soyons sérieux ». Il  mettra aussi  en garde  les hommes  qui  abusent de leur servante  d’où  le titre «  Pour un one à la bonne, voilà toi ». L’artiste  se reconnaîtra aussi  comme  un  artiste provocateur d’où certains titres de cet album. Mossi  de naissance,  il a été reproché à l’artiste le fait qu’il  ne chante pas  dans  sa langue maternelle.  «  Je ne sais  pas chanter en mooré, mais je suis prêt à apprendre » dira-t-il.

L'Express du Faso - Firmin OUATTARA


artiste burkina faso ouagadougou album warba liwaga traditionnelle variété afrique coupé décalé 2012 bilson djacoumani playerz la facture soyons sérieux