Cendrine Nama à découvrir !!

Cendrine Nama de son vrai nom Sandrine Nama a sorti son premier album en 2009. Trois ans après, elle prépare activement la sortie de son second opus. Mais à côté, elle a créé son agence de communication et sa boutique de vente d’objets d’art qui marchent bien.


C’est sur le petit écran que beaucoup de burkinabè découvrent Cendrine Nana, qui arrive première à la finale de l’émission Karaoké devenue Faso Academy. A côté de sa passion pour la musique, la jeune artiste a monté ses propres affaires « je ne suis qu’au début de mes activités et je me bats pour les mettre sur les rails comme on le dit souvent. J’ai démarré mes activités avec pas grand-chose et je me suis donnée à fond et continue de le faire afin d’avoir une bonne assise » explique-t-elle avec détermination.

Lassée d’entendre les potentiels employeurs lui rappeler son jeune âge pour ne pas l’embaucher, elle décide de créer une agence de communication et une boutique de vente d’objets d’arts « L’idée d’une agence a germé dans ma tête à la fin de mes études quand j’ai voulu me lancer dans le monde du travail. Avec mon MASTER en poche, j’ai déposé des demandes et on me disait toujours que j’étais trop jeune et que je ne répondais pas au critère de l’âge. En son temps, j’avais 23 ans, aujourd’hui j’en ai 25. Mon Agence excelle dans le domaine de la communication événementielle. Case Kamite est mon dernier projet en date. Le concept consiste à confectionner des accessoires de mode kamites(africains),d’adapter notre tradition à la modernité, d’être des ambassadeurs de notre culture ou que l’on soit. J’utilise des matières comme le pagne, le Bogolan, le Faso Danfani pour confectionner pleins d’accessoires (sacs à mains, bijoux,, chaussures) » détaille l’artiste.

Grâce à ses initiatives, Cendrine Nama parvient à créer de l’emploi. Elle compte à son actif, une trentaine d’hôtesses et mannequins permanents. Cendrine a embauché deux assistantes, une secrétaire et un comptable. Elle collabore également avec des artisans qui reproduisent des dessins pour sa boutique d’art. Les difficultés ne manquent pas, mais l’artiste reste confiante. Elle s’investit davantage dans ses projets pour leur garantir un succès total « Je rencontre des tas de difficultés comme celle liée à mon jeune âge. Quand je me présente comme premier responsable lors d’échanges, il y’a des appréhensions sur mes aptitudes. Je travaille donc doublement de sorte à montrer que mes compétences ne sont pas forcément liées à mon âge. Aussi ya-t-il le manque d’aide ou de subventions et d’engagement de partenaires. Cela rend ou réduit considérablement mes champs d’actions »

L’emploi du temps de Cendrine est certes chargé, mais elle n’entend pas pour autant reléguer la musique au second plan. La jeune musicienne prépare la sortie de son deuxième album « je n’ai jamais exprimé mon désir d’arrêter la musique bien au contraire. Seulement produire des albums ne doit pas se faire, du moins pour tout le monde, à la volée, comme on ferait des beignets. Je suis actuellement en studio, en pleine préparation de mon second album » se défend-t-elle

La chanteuse qui rend hommage à la femme noire mijote un bon album pour ses fans et elle prend rendez-vous avec eux dans les jours à venir, pour ensemble savourer le contenu de l’œuvre.

Laurentine BAYALA pour RTB.bf

mod afrik mode africaine pret a porter vêtements fashion classe ouagadougou burkina faso burkina faso ouagadougou musique tackborsé warba liwaga traditionnelle variété famille bissongo