Faso Music Awards 2015 - Ouaga

Le 21/03/2015 à 00:00

Ajouter au calendrier

  • Golden Tupil le Silmandé - Ouagadougou

LES CATEGORIES ET NOMINES DES FAMA 2015
Les différentes catégories peuvent varier d'une année à une autre et ce en fonction du contexte et de l’actualité musicale. 

A- CATEGORIES DES PROFESSIONNELS DE LA MUSIQUE (13) 

Le FAmA de l’Année : Distingue une personnalité culturelle dont l’action profite à l’ensemble des acteurs culturels et interpellent le grand public par son caractère innovant. Son action doit être unanimement reconnue par les membres du jury. C’est le sacre suprême émonie :
- Brice Anoh (Azimut/BF1)
- Ismael Papus Zongo (Café/RTB)
- Mascotte Joseph Tapsoba(Cocktail/RTB)
- Moussa Dembélé (Fitini Show 2014)

Prix Silvain Mozak : encourage un promoteur ou entrepreneur culturel qui a marqué d’une pierre blanche l’année dans l’organisation de spectacle en termes de qualité, d’affluence et de succès. C’est un hommage à Démé Sylvain Mozak, grand promoteur culturel. Ce prix ne peut être attribué qu’aux producteurs en vue de les encourager à mieux accompagner les artistes :
- One way production & Vision parfaite(Marley d’or)
- Hervé Honla (12 Personnalités Culturelles de l’Année)
- Etienne Minoungou (Recreatrales plateau musicale 2014)
- Alexis Allognon (Fête de la musique 2014)
- Jazz à Ouaga (Jazz à Ouaga 2014)
- Zopito (Festival Afrobeat 2014)
- Ibrahim Kaboré dit Junior (Top vacances cultures))


Réalisateur vidéo-clip de l'année : distingue un réalisateur dont le clip ou la vidéo s’est illustré(e) au cours de l’année par la qualité, la créativité et suscite un engouement réel auprès des professionnels et du public :
- San Remy Traoré
- Imanya Koné
- Adiska
- 13 Recordz
- Yves Edgar 
 
Graphiste de l’année : récompense destinée à un graphiste qui s’est illustré au cours de l’année par la qualité, la créativité de son œuvre et qui suscite un engouement réel auprès des professionnels et du public. :
- Amadou Konaté (Grafi cultur)
- Carole Michel
- Grégoire Compaoré (Délice art)
- Moussa Ouedraogo (Pixom)
- Souleymane Koné (Lonwol)
- Biros Oupeu


Producteur phonographique de l'année : distinction qui met en relief un producteur qui se serait distingué à travers son accompagnement financier et matériel à un ou des artiste(s); lequel accompagnement aurait participé au développement de la carrière de celui-ci :
- Seydoni production
- Merveille
- Vision Parfaite
- San Remy Traoré
- N’ko production
- 13 recordz
- Safari production
- Safi production 

Manager de l’année : distingue un manager qui s‘est bien occupé du suivi de la carrière d’un artiste ou groupe dans ses moindres détails. Son accompagnement doit permettre à l’artiste ou groupe de bénéficier d’une visibilité certaine et d’un succès :
- Drissa Ouelogo (Dez Altino)
- Costa Tegawendé (Sana Bob)
- Kenzo (Sissao)
- Clovis (Floby)
- Dj Alexis (Rovane)
- Kaf Manager (Alassane Zorgho)

Arrangeur de l'année : prix attribué à un arrangeur/ ingénieur de son travaillant dans un studio au Burkina Faso et qui s’est illustré par la réalisation d’une œuvre musicale du point de bonne qualité sonore qui a connu un succès (médiatique, commercial..) :
- Prince Edouard Ouédraogo
- Kevinson
- 13 Recordz
- Malkom
- Dynamic Duo (Barka Production)

Spectacle musical, tournée ou concert de l'année : distingue un spectacle de toute tendance musicale pour sa qualité (son, lumière, décor, etc.). Le spectacle doit drainer du monde. Le vote des professionnels des médias déterminera le lauréat de cette catégorie :
- Rovane (concert de Dori)
- Natou (Maison du peuple)
- Floby (Tournée en RCI)
- Dez Altino (Tournée en RCI)
- Alif Naba (Massa 2014)
- Sana Bob (Femua 2014)

Artiste de l’année : récompense décernée à un artiste masculin ou féminin évoluant dans toute tendance musicale qui se serait distingué par la qualité de ses chansons (thèmes, qualité sonore, arrangements, etc.) ; doit aussi avoir à son actif des spectacles ou concerts organisés avec succès. L’artiste doit valoriser au mieux à la fois les valeurs et idéaux du pays des hommes intègres à travers son œuvre (probité, patriotisme, solidarité, cohésion entre les peuples, le courage, etc.) que les rythmes du terroir :
- Awa Nadia
- Dicko Fils
- Floby
- Sana Bob
- Dez Altino
- Miss Wedra

Espace live : Cette distinction sera attribuée à un promoteur d’un espace où se produisent les artistes en live. Ce prix vise à inciter les promoteurs des espaces de loisir d’offrir des scènes live aux artistes burkinabè en vue de leur perfectionnement :
- Samaké (Bobo-Dioulasso)
- Bois d’Ebène (Bobo-Dioulasso)
- Sport Bar (Ouagadougou)
- Mezzanine (Ouagadougou)
- Point Focal (Ouagadougou)
- Petit Bazar (Ouagadougou)
- Le jardin de l’amitié (Ouagadougou)
- La Capitale (Ouagadougou)
- Madiba Mathaï (Ouagadougou)

Choriste de l’année : Prix attribué à un(e) choriste qui a été beaucoup sollicité(e) par les artistes pour ces compétences dans l’élaboration de leurs œuvres. Sa participation à l’œuvre doit être significative et particulière :
- Charlotte Tiendrebeogo
- Adjara Simporé
- Ruth Bicaba

Instrumentiste de l’année : Prix décerné à un instrumentiste de toute nature (basiste, saxophoniste, djembefola, soliste, batteur…) dont les compétences ont été sollicitées par nombre d’artistes dans la réalisation de leurs œuvres et prestations live, mais suscitent une admiration des professionnels et du grand public. Cette récompense vise à encourager les instrumentistes dont le nombre décroit au fil du temps à cause des nouvelles facilités dont bénéficient les artistes :
- Sylvain Dando Paré (Guitariste)
- Elisé Soudré (Guitariste)
- Maxime Nikiema (Guitariste)
- Ablo Zon (Batteur)
- Dao (Violoniste)
- Hamidou Balladé (Pianiste)

Présentateur de spectacle : Distinction décernée à un présentateur qui se serait illustré par la qualité de ses prestations lors des événements ou spectacles en termes de bonne conduite, d’occupation scénique et de prestance. Un jury constitué de professionnels désignera le lauréat dans cette catégorie en mettant à contribution des supports visuels en cas de besoin :
- Brice Anoh
- Alpha Ouédraogo
- Eba Damani
- Don Sharp de Batoro
- Don King (Bobo-Dioulasso)

B- CATEGORIE DE LA PRESSE(03)

Journaliste culturel de l’année/Radio : récompense un journaliste ou un communicateur qui fait efficacement et admirablement son travail en faisant passer des informations et messages culturels et artistiques dans ces émissions et ou reportages. Un jury constitué de professionnels de média désignera le lauréat dans cette catégorie sur la base des œuvres soumises à son appréciation :
- Amoulaye Ouattara dit Dalas (RTB centre)
- Tahirou Bationo Garnet (RMO)
- Souleymane Drabo (Radio Jeunesse)
- Denise Coulibaly (Savane FM)
- Belmos (Pulsar FM)
- Dénis Zoungrana (Oméga FM)
- Sita Bamouni (Radio Campus)

Journaliste culturel de l’année/Télévision : récompense un journaliste ou communicateur qui fait efficacement et admirablement son travail en faisant passer des informations et messages culturels et artistiques dans ces émissions et ou reportages. Un jury constitué de professionnels de média désignera le lauréat dans cette catégorie sur la base des œuvres soumises à son appréciation :
- Daouda Sané (BF1)
- Carole Sorgho (SMTV)
- Rachelle Anick Kandolo (BF1)
- Fréderic Bassinga (RTB)
- Siboné El Taffa (RTB)

Journaliste culturel de l’année/ Presse écrite : distingue un journaliste qui travaille dans un organe à obédience culturelle ou journal en ligne, qui dans ses articles, traite efficacement et admirablement divers thèmes dans plusieurs genres (musique, théâtre, conte, art plastique, etc.). Un jury constitué de professionnels de média désignera le lauréat dans cette catégorie :
- Yannick Sankara (Afriyelba/Evasion)
- Madiéga Tibiafouba (Africa Star)
- William B. Bationo (Obs Dim)
- Patrick Couldiaty (Artistebf.org)
- Stella Nana (Burkina 24)
- Revelyne Somé (Burkina 24)

D- CATEGORIES DES PRIX SPECIAUX(06)

Chanson pour la promotion de la femme et du genre : Prix attribué à un artiste dont une de ses chansons magnifie la femme et valorise son intégrité morale et physique :
- Le soleil de la femme (Rovane)
- Africa Maoma (Amity Méria)
- Pawbè wo ( Caromé)
- Afriki pagba (Mai Lingani)
- Zounogo (Miss Wedra)
- Mousso (Idak Bassavé)
- 8 mars (Biba Wassin) 
- Dembé lé yé fourouyé (Amzabelle)
- Pougnéré (Martin N’terry)

Chanson pour le civisme et la citoyenneté : Prix attribué à un artiste dont une de ses chansons met en avant les valeurs du civisme, de paix et de la citoyenneté, gage d’une cohésion sociale:
- Burkin Ba (Joey le Soldat)
- Burkinabé (Sana Bob)
- Watilmalgué (Eddy) 
- Incivisme (Freeman)
- Carton jaune (Abidine Duari)
- La paix (Remeka)
- Faso Paalé (Faso Paalé)
- Ne touche pas à mon pays (N’tenny)
- La paix (Natou)

Chanson pour le bien-être et la santé : Prix attribué à un artiste ou groupe dont une de ses chansons sensibilise les populations sur des maladies et les invitent par ailleurs à adopter des comportements sains pour leur bien-être :
- Stop Ébola ( Madess, Daisy Franck, Dom Afrik) 
- Non à Ébola (collectif non à Ébola)
- All against Ebola ( OMD afrik)
- Stop Ebola (Collectif des artistes du Burkina)


Chanson pour les Etalons : Prix attribué à un artiste dont une de ses chansons glorifie ou magnifie au mieux les sportifs burkinabè (Cyclistes, footballeurs, ..)
- Etalon (Dj Imiliio)
- Etalon (Sarakan)
- Etalon (Zino Dj)
- Etalon (Idak Bassavé)
- Etalon (Dez Altiono)
- Etalon (Mistic sonore)
- Allez les étalons (Dounyam, Sami Rama, Prince Zoetaba, Nourat, Adji, Dj Missil) 
- Etalon (Greg et Smarty)

Chanson pour la valorisation des langues nationales/ Prix spécial Ado Léontine Gorgo : Prix attribué à un jeune artiste dont son œuvre valorise les langues nationales. La chanson doit être soutenue par un rythme national. Cette distinction vise à encourager les jeunes artistes à s’inspirer des rythmes du terroir dans leurs créations. C’est un hommage à la célèbre chansonnière traditionnelle pour l’ensemble de sa carrière artistique :
- Bas Rabem (Alassane Zorgho)
- Oyé Liaba (Béthéo)
- Kawatou (Bibi Bonheur)
- Denké Denké (Dicko Fils)
- Douaga (Clanabelle)
- Zan na dani (N’teny)
- Saglogo (Nabiiga)
- Zounogo (Miss Wedra)

Prix de l’Ambassade du Maroc : Ce prix récompense un jeune talent issu de tous les secteurs de métier de la musique promu à un bel avenir eu égard à son talent certain et l’espoir qu’il suscite. :
- William Bationo (Journaliste)
- San Remy Traoré (Producteur)
- Serge Poda (Animateur télé)
- Patrick Kabré (Artiste)

CATEGORIE HONNEUR/ HOMMAGE

Héraut de la culture : Trophées d’honneur ou d’hommage décernés à des acteurs culturels de toute nationalité ou des structures dont les actions ont contribué à consolider le secteur culturel en général mais la musique en particulier. Les récipiendaires de ce trophée sont désignés le COFAMA.
• Honneur
- Jah Press (Promoteur des Kundé)
- Moussognouma Kouyaté (Directrice du centre wamdé)
- Moustapha Thiombiano (Fondateur du groupe Horizon Fm et TVZ Africa)
• Hommage
- Safoura Delta
- Kader Mohamed Touré
- Amadou Balaké
- Auguste Lompo
- Lotika

Golden Tupil le Silmandé Ouagadougou